Un procédé original : la lithophanie imprimée en 3D

Nous abordons dans cet article un procédé assez exceptionnel appelé lithophanie 3D. Il s'agit du principe d'impression d'une photo grâce à une imprimante 3D. Celle-ci ne pourra se révéler que rétro-éclairée. Explications.


Comment ça fonctionne ?

Partons d'une photo d'Andy Warhol : le logiciel de traitement va tout simplement séparer les différentes nuances de luminosité de la photo et ainsi les convertir en nuances de gris. Chaque nuance de gris correspondra à une épaisseur donnée. Ainsi, la couche la plus fine de l'objet sera la plus claire et la couche la plus épaisse sera la plus sombre.








Photo originale : bien qu'il soit possible d'imprimer n'importe quelle photo en 3d grâce au procédé dont nous disposons (dépôt de fil), nous constatons des résultats particulièrement saisissants avec des photos à fort contraste, en noir et blanc.








Lithophanie imprimée en 3D, non rétro-éclairée : on distingue sur cette illustration les différentes couches en fonction de la nuance de gris ; on devine le visuel, mais c'est incomparable avec l'objet rétro-éclairé comme ci-dessous.









Lithophanie imprimée en 3D, rétro-éclairée.

Comme promis, le résultat est absolument saisissant. Ce procédé pourrait tout à fait s'inclure dans votre événement.


Contactez-nous pour plus d'informations



0 vue
LE SAVIEZ-VOUS ?
L'impression 3D est née au début des années 1980. Jalousement gardée secrète par l'aéronautique et l'automobile, c'est ENFIN en 2009 que l'impression 3D entre dans sa phase de vulgarisation grâce à l'avènement de l'imprimante de bureau : Makerbot, créé par 3 associés américains passionnés, invente le premier modèle d'imprimante miniaturisée qui peut tenir sur la table d'angle de votre salle à manger.

Suivez-nous 

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

2020 © Tous droits réservés par 3dpop